Ajin – Tome 1

jn

  • Auteurs: Tsuina Miura & Gamon Sakurai
  • Poche: 224 pages
  • Éditeur : Glénat (1 juillet 2015)
  • Collection : Ajin
  • Acheter le livre ou la série sur le site Place des Libraires

Résumé :

« Renversé par un camion en rentrant de l’école, le jeune Kei meurt sur le coup. Mais quelques instant plus tard, il ressuscite mystérieusement. Dès lors, sa vie de lycéen bascule. Une étrange organisation gouvernementale tente par tous les moyens de le capturer afin de mener des expériences scientifiques sur lui. Rapidement, il apprend qu’il n est pas le seul être dans cette situation périlleuse, et qu’il semble être ce que certains nomment un Ajin. Personne ne sait exactement comment ils sont apparus ni pourquoi ils existent. Mais les services spéciaux du gouvernement sont prêts à user de tous les moyens pour le découvrir, car rien à leurs yeux n’est plus dangereux pour l’humanité… qu’un être immortel ! »

Mon avis :

J’avais envie de changer un peu, en ce moment la mode est aux zombies (the Walking Dead, Celle qui a tous les dons…) et je voulais autre chose. Je suis alors tombée sur ce manga, au détours d’un rayon…

Avec Ajin, on reste un peu dans l’univers des morts-vivants, tout en ayant des règles de base bien différentes. En effet, dans ce premier tome, nous sommes confrontés à de nouveaux êtres, les Ajin. Un Ajin est un être humanoïde, qui a plusieurs capacités surnaturelles, dont la possibilité de se régénérer après la mort…

Ces Ajin ne sont pas nombreux, on dit qu’il y en a 47 au monde. Pour les débusquer, une seule méthode : il faut qu’ils meurent. Et qu’ils ressuscitent juste après.

Seulement, le concept ne s’arrête pas là. On apprend au fur et à mesure qu’il y a d’autres implications, le scénario annonce une profondeur alléchante. En fermant le 1er tome, je n’ai eu qu’une envie, connaître la suite ! Car cette série promet d’être mémorable.

Kei Nagai, le personnage principal du tome 1, se découvre Ajin suite à un accident mortel. S’ensuit une fuite contre le monde entier, avec la remise en question de son appartenance au genre humain. Il se pose plein de questions et essaie de s’adapter à la situation. Peut-il rester avec son ami (humain) maintenant qu’il court tous les dangers ? Est-il vraiment différent des autres, et qu’est-ce que cela signifie-t-il réellement ? On voit aussi les réactions de la population, entre ceux qui ne pensent qu’à gagner la prime, les proches qui retournent leur veste et les scientifiques qui essaient de découvrir la nature des Ajin et leurs limites.

Le manga est assez trash (dû aux nombreuses morts violentes), mais c’est un peu compensé par les grands yeux des personnages (nous sommes bien dans un manga, pas de doutes !). Le découpage des cases est assez rythmé, l’action est au rendez-vous !

Pour conclure, je dirai que c’est un manga vraiment palpitant à ne pas louper. Personnellement, je vais courir acheter la suite chez mes libraires préférés. 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s